samedi 17 octobre 2015

ETATS UNIS....PACIFIC COASTAL TRAIL

Je pense avoir eu une vague idée de ce que ressentent des milliers de gens désespérés à travers le monde tentant de traverser une frontière dans l'espoir d'avoir une vie moins misérable ou d'échapper à des atrocités auxquelles ils sont confrontés au quotidien.
Et dire que la plupart du temps, on les juge, les méprise ou les traite comme des animaux.
Que ferions nous à leur place?
Pour ma part, la situation était ridicule comparée à la leur. Je n'étais seulement plus en règle et autorisée à rentrer une seconde fois au Etats Unis, voilà tout. J'avais l'intention cependant de tenter le tout pour le tout pour continuer l'aventure. 
Il y a beaucoup d'inconvénients à voyager seule en tant que femme mais aussi quelques avantages parfois et je comptais bien en user. Encore fallait il que l'agent de douane soit de gente masculine.
Pleine d'incertitudes, je traversais le surprenant et majestueux Frazer Canyon et m'approchais de plus en plus de la frontière.
Le dernier jour au Canada restera dans ma mémoire.
Après 3 mois d'isolement et de retraite dans des endroits d'une tranquillité parfois presque angoissante, je me suis retrouvée mélée à une foule en délire, un trafic dense et bruyant, des autoroutes à 6 voies. De quoi devenir agoraphobe voir ochlophobe. Quelle folie!!! Mais pas une minute à perdre, je voulais connaitre mon verdict.
Arrivée à la frontière, on m'emmena, le Char et moi dans un bâtiment pour une série de questions. Puis à l'inspection de mon passeport, l'officier m'informa que je n'étais pas autorisée à obtenir un deuxième visa pour cette année, ce que je savais pertinemment...mais qu'il allait quand même me laisser ma chance de pouvoir continuer l'aventure. Je n'y crus que 2 jours après, le temps de réaliser. Mon passeport français et le Char y sont bien évidemment pour quelque chose. Quel soulagement!!!
La folie du trafic à continué quelques jours mais un des apprentissages du voyage est de savoir s'adapter à toutes les situations (ou presque) rapidement.
Mon idée était tout simplement de rallier la côte Pacifique au plus vite et de voir le large en suivant l'autoroute 101 plus connu sous le nom de Pacific coastal trail.
Avant de la voir, on la sent et ça fait du bien...une odeur de vacances, de détente, de repos, et d'assiettes de fruits de mer. 
J'ai traversé l'état de Washington très rapidement car je n'oublie plus que la saison des pluies est imminente en ce mois d'octobre. J'en suis arrivée à la hair, la détester cette pluie, cette vie, pourtant indispensable et j'ai beau essayé de m'en convaincre, je n'y arrive pas. Je rêvais de soleil et de chaleur depuis un long moment et mon rêve s'est enfin exaucé. J'ai pu  ressortir le short caché tout au fond des sacoches et retrouver les plaisirs de la vie de nomade. Le soleil bat son plein, une douce sensation de bien être après deux mois de souffrance sous la pluie et le froid.
Puis une arrivée en Oregon chaotique. Le Char étant tout autant épuisé que moi, a commencé à montrer des signes de faiblesse. Les premiers problèmes techniques sont apparus. La série de mésaventures s'est poursuivie quand les restes de l'ouragan Oho ont frappé la côte ouest des Etats Unis...et moi en pleine face.
Puis le calme après la tempête, tout est rentré dans l'ordre.
La côte de l'Oregon est d'une beauté incroyable, de quoi vous redonner de l'énergie même les jours ou votre corps faibli. La brume constante lui donne un caractère mystérieux. La côte est sauvage et surprenante. A chaque sommet, je suis émerveillée et éblouie par ce qui s'offre à moi. Je traverse tout les petits villages côtiers à l'atmosphère détendue et oü il est bon s'arrêter déguster une soupe de crevettes, un crabe ou un filet de saumon. Un air de vacances dans le voyage!
Quelques petits 50 km me séparent de la Californie oü je passerai ma première nuit demain soir. Mais pour y arriver 1000 petits mètres de dénivelé m'attendent au réveil alors je vous dis à bientôt pour des nouvelles......



Etats de Washington.....la mer joue à cache cache


Des plages.....presque désertes

Bienvenue en Oregon....

et ses plages splendides.....

baignade interdite....

Retour au calme après l'ouragan.....

mais la mer est toujours déchainée.....

des kilomètres de plages.....

sans âmes qui vivent.....


et ça continu....







Gold beach.....